Comment faire pour éviter le dry hit sur votre cigarette électronique ? 

Il vous est probablement déjà arrivé de ressentir un goût de brulé en vapotant ; cette sensation très désagréable peut rapidement vous faire tousser et vous irriter la gorge.
Il existe plusieurs raisons qui expliquent l’arrivée d’un dry hit sur votre ecigarette. BioConcept vous explique ce phénomène et vous donne quelques tuyaux pour éviter ce type de mésaventure…

Qu'est-ce qu'un dry hit ?

Ce terme anglais signifie « coup sec ». En quelque sorte vous vapotez quelque chose de sec, semblable à de la fumée mais ce n’est pas la vapeur de votre e-liquide
Le dry hit survient lorsque le coton de votre résistance n’est plus alimenté en e-liquide. La mise en chauffe de votre e-cigarette brûle votre coton, alors qu’il n’est plus humidifié et la fumée qui s’en dégage est nauséabonde à inhaler. Ne vapotez plus ! Vous êtes en train d’aspirer la fumée de votre coton qui brûle…

De plus, vous risquez également d’absorber des aldéhydes, des matières toxiques qui se dégagent de la combustion de votre coton. En temps normal, ces aldéhydes ne sont pas présents dans la vapeur si le coton est correctement alimenté en e-liquide.

Pourquoi ma cigarette électronique génère des dry hits ?

  • Il existe plusieurs raisons pour expliquer le dry hit sur votre e-cigarette.
    Si le coton brûle, cela signifie que votre e-liquide n’imbibe pas ou très mal le coton de votre résistance.
  • Le réservoir de votre clearomiseur contient-il encore assez de liquide ?
    On en rigole mais cela arrive plus souvent qu’on ne le pense…
  • Depuis combien de temps n’avez-vous pas changé votre résistance ?
    Le coton présent dans la résistance est une matière organique qui se détériore avec le temps. Parfois, le goût désagréable survient car le coton est trop usagé pour assurer son imprégnation en e-liquide. Un goût inhabituel ou une couleur de coton qui s’obscurcit est un signe d’alerte ! Il est conseillé de changer régulièrement sa résistance (toutes les 2 à 3 semaines) pour être certain d’avoir un coton propre et profiter au maximum des saveurs de ses e-liquides.

Parfois, le type de résistance utilisée n’est pas compatible avec la base de votre e-liquide.

Pour des e liquides visqueux, riches en glycérine végétale, à partir de 50-50, il est recommandé d’avoir des résistances compatibles. En effet, ce type de base nécessite plus de temps pour imprégner le coton de votre résistance. Pour aider cette imprégnation, il vous faut des résistances avec de plus grandes ouvertures et de tailles plus grandes. Par exemple, une résistance Cubis n’est pas conçue pour vapoter avec des bases en 50-50. Il faut privilégier des bases plus fluides avec moins de glycérine végétale, comme du 80 MPGV – 20 GV par exemple. si vous voulez vapoter des e-liquides gras à partir et au-delà de 50-50, optez plutôt pour les clearomiseurs avec des résistances adaptées, comme le Guardian Tank de Vaporesso ou le TFV8 de Smok.

Les solutions pour éviter le dry hit

Pour résumer, voici les solutions à mettre en oeuvre pour éviter un dry hit sur votre e-cigarette :

  • Changez régulièrement vos résistances (toutes les 2 à 3 semaines)
  • Amorcez toujours le coton de vos résistances avec quelques gouttes d’e-liquides lors de leur première utilisation. Remplissez votre réservoir en e-liquide puis attendez 5 minutes pour que le coton soit bien imbibé avant de commencer à vapoter. Commencez à vapoter à faible puissance lors de la première utilisation d’une résistance.
  • Ayez toujours un niveau suffisant en eliquide dans votre réservoir (minimum 1/3) afin que les trous de vos résistances soient toujours alimentés en e-liquide.
  • Utilisez une base PV/GV compatible avec les résistances de votre clearomiseur.
  • Respectez les plages d’utilisation en Watts indiquées par le fabricant sur vos résistances. Si vous dépassez ces valeurs, vous risquez d’endommager le coton de votre résistance et générer un dry hit.
  • Adaptez votre style de vape à votre résistance. Privilégiez les résistances à inhalation directe, si vous souhaitez effectuer des aspirations fortes et prolongées. Les résistances à inhalation indirecte sont, en revanche, conçues pour un vapotage doux et à aspirations espacées. Si vous aspirez fortement la vapeur sur des résistance à inhalation indirecte, vous risquez de sous-alimenter votre coton en e-liquide et créer un dry hit.

Pour les adeptes des atomiseurs reconstructibles et drippers, soyez encore plus vigilants car vous n’avez que rarement la possibilité de voir le niveau restant en e-liquide dans votre atomiseur. Contrôlez régulièrement la qualité de votre coton et la bonne humidification de celui-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.